Gala pour la Terre Sainte 2021

Aide aux jeunes catholiques hébréophones

Soutien aux enfants et adolescents catholiques immigrés à Tel Aviv

Outre les catholiques arabophones établis de longue date en Israël, il existe un christianisme catholique en croissance rapide, qui se déroule généralement dans l'ombre. Il s'agit des nombreux fidèles catholiques qui, en tant que travailleurs immigrés des Philippines, d'Inde, du Sri Lanka et d'autres régions du monde, travaillent principalement comme aides-soignants ou qui ont fui l'Érythrée ou l'Éthiopie pour venir en Israël et demander l'asile.

La grande majorité des migrants et des demandeurs d'asile sont des femmes qui, en tant que mères célibataires, choisissent de vivre avec leurs enfants. Le vicariat pour les migrants et les demandeurs d'asile apporte un soutien multiple à ces enfants et à leurs mères. A Tel Aviv, le vicariat gère à lui seul neuf crèches avec un total de 63 enfants pour ces enfants. Lorsqu'ils sont plus âgés, l'église leur propose des cours de catéchisme et de musique - et réfléchit sans cesse à de nouvelles activités pour offrir à ces enfants un foyer, une orientation et un espace de développement personnel.  

L'objectif est d'offrir à ces enfants et à ces jeunes déracinés et souvent méprisés par la société majoritaire une patrie dans la foi qui les arme pour les défis de la vie et renforce leur estime de soi, car ils peuvent s'impliquer activement dans la vie ecclésiale des communautés de migrants et y être valorisés. L'église est malheureusement souvent le seul espace où ils ne sont pas des étrangers, mais chez eux ! Il s'agit en fin de compte de la crédibilité de l'Église en tant que communauté de tous les baptisés - indépendamment de leur nationalité !


En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Continuer En savoir plus